English   Russe

Frelon européen (Vespa Cabro) | A.M.I

Frelons europeenConstruction du nid par la reine

Début avril, quand les températures sont assez élevées, la reine se réveille et termine son hibernation. Elle avait été fécondée l’automne précédent ! (Taille: environ 35 mm). Les gelées de l’hiver ne l’on pas dérangée car elle a hiberné cachée dans une anfractuosité d’arbre ou sous terre. Pendant ce temps ses organes travaillaient au ralenti car son corps a produit du glycérol (protection contre le gel).

Premièrement elle part à la recherche d’un site propice pour bâtir son nid et se nourrit de sève d’arbres et d’insectes qu’elle chasse.

Dès qu’elle a choisi un emplacement qui lui convient pour la fondation d’une colonie elle construit d’abord la base du nid. C’est un pédoncule qu’elle attache fortement à un support construit avec du matériel qu’elle a recueilli elle-même. A ce pédoncule elle accroche un rayon d’alvéoles hexagonales, quelques unes au bas du pédoncule et en construit alors plusieurs autres à la suite (40 à 50 maximum) qui seront bientôt toutes occupées par un oeuf.

5 à 8 jours plus tard les oeufs donne naissance à une petite larve (1-2 mm) qui passera durant les 12 à 14 jours suivants par les cinq stades larvaires.

Dès que les 5 ou 10 premières ouvrières sont écloses (vers le début de juillet) la reine reste de plus en plus au nid car les travaux sont à présent accomplis par les ouvrières. Celles-ci (18 à 25 mm) sont plus petites que la reine (35 mm) et leur durée de vie n’est que de 3 à 4 semaines. Quand plusieurs ouvrières sont nées, la reine ne quitte plus du tout son nid. A ce moment la période la plus dangereuse pour la population de frelons est terminée car dans son guêpier, la reine ne court plus de danger ; elle va désormais se consacrer uniquement à la ponte jusqu’à la fin de ses jours et ses filles vont assumer toutes les autres tâches.

Après avoir terminé le premier étage d’alvéoles, elles construisent le second à l’aide d’un ou plusieurs pédoncules. Le nid s’agrandit toujours vers le bas et chaque nouvel étage est accroché au précédent.

En même temps, elles continuent de bâtir l’enveloppe de protection. Entre la mi-août et la mi-septembre, la population atteint son zénith. Elle peut comprendre de 400 à 700 individus et le nid atteint pratiquement une hauteur de 60 cm.

Frelons europeenFécondation des jeunes reines et hibernation

L’apparition des adultes sexués annonce la décadence du nid. Les ouvrières négligent de plus en plus la reine mère qui n’est plus approvisionnée convenablement.

C’est ainsi qu'elle quitte finalement le guêpier et, épuisée par les fatigues de la ponte, elle meurt après avoir vécu environ un an.

Lors des belles journées d’automne, de nombreux individus sexués essaiment et se rassemblent près des arbres hauts, aux environs de leur nid, pour s’accoupler. Les jeunes reines peuvent s’accoupler plusieurs fois (POLYANDRIE). Les jeunes mâles éphémères meurent alors après quelques semaines.

Les reines fécondées se mettent à la recherche d’un refuge où il y a peu de variations de climat pour hiverner et ce, dans une position typique. Cette période s’appelle la "DIAPAUSE".

Les ouvrières, ayant une durée de vie limitée à 3 où 4 semaines, meurent au début ou à la mi-novembre. Ainsi s’arrête alors la vie du guêpier, et l’année suivante, le nid ne sera pas réoccupé.

Frelon asiatique (Vespa Velutina) | A.M.I

Frelons asiatiqueInvasion du frelon asiatique en Europe

Le frelon asiatique, ou frelon à pattes jaunes (Vespa velutina nigrithorax), est un frelon originaire d'Asie de l'Est. Il a été trouvé pour la première fois dans le sud-ouest de la France en 2004, probablement importé de Chine par le commerce de poteries. Depuis cette date, les populations se sont bien acclimatées et ont explosé. Le frelon s'est rapidement dispersé, occupant actuellement la moitié du territoire français et l'extrême nord de l'Espagne. Des populations ont également été trouvées récemment au Portugal et en Belgique.

Biologie et écologie

Comme pour les autres guêpes sociales, les colonies ne vivent qu'un an et il n'y a qu'une seule reine par nid vers septembre-octobre, la colonie produit des adultes sexués mâles et femelles qui vont s'accoupler. Les femelles fondatrices sont les seules à hiverner (en général dans le sol, dans une vieille souche d'arbre, sous les écorces, etc.) tandis que le reste de la colonie meurt.

Au début du printemps, chaque fondatrice ébauche un nid rudimentaire, souvent à faible hauteur sous des abris aérés et commence à pondre. Quand la colonie devient trop importante et l'environnement défavorable (abri trop étroit, nid abîmé…), une partie des ouvrières construisent un nouveau nid à la cime des arbres dans lequel tous les adultes, reine comprise, s'installent. En été, l'activité de la colonie s'intensifie considérablement et la taille du nid augmente pour atteindre son maximum en automne où la colonie peut atteindre plusieurs milliers d'individus.

Problèmes posés par le frelon asiatique

Le frelon asiatique est un grand prédateur d'abeilles domestiques, qu'il chasse en se postant devant les ruches. Les abeilles domestiques constituent environ deux tiers de son régime alimentaire en milieu urbain et un tiers en milieu rural. En plus du prélèvement direct d'abeilles, l'activité prédatrice des frelons provoque un ralentissement de l'activité de butinage et un affaiblissement général de la ruche.

Le frelon asiatique est un prédateur vorace de nombreux autres insectes, principalement d'hyménoptères et de diptères, deux ordres comprenant de nombreux pollinisateurs et autres insectes bénéfiques.

Même si le frelon asiatique n'est pas plus agressif vis-à-vis de l'homme que le frelon européen, il est beaucoup plus abondant dans les régions envahies. Ses piqûres sont douloureuses et peuvent être dangereuses pour les personnes allergiques au venin de guêpe. Il faut absolument éviter de s'approcher trop près des nids, et ne surtout pas les déranger.

Frelons asiatiqueMoyens de lutte

La destruction des colonies reste la méthode la plus efficace pour diminuer les populations de frelon asiatique. Celle-ci doit se faire le plus tôt possible dans l'année et jusqu'à la fin novembre.

Pour détruire un nid par l'emploi d'insecticide, il faut injecter le produit à l'aide d'une perche télescopique et ensuite récupérer puis brûler le nid afin que les insectes tués à l'insecticide ne soient pas consommés par les oiseaux.

Comment le reconnaître ?

Sa taille (environ 2 – 3 cm de long), généralement entre celle du frelon européen (plus grand) et les guêpes communes (plus petites).

Sa couleur particulièrement foncée pour une guêpe de cette taille. Le thorax et la plus grande partie de l’abdomen sont noirs. Seule la partie postérieure de l’abdomen est presque entièrement jaune orangé. La tête est noire avec la face jaune orangé, les pattes sont jaunâtres à l'extrémité. Le frelon européen se distingue par son corps taché de roux, de noir et de jaune et son abdomen jaune rayé de noir.

L’arrivée du frelon asiatique dans une nouvelle région est souvent remarquée d’abord par son nid. Celui-ci est sphérique ou ovalaire et de taille tout à fait remarquable (jusqu’à 80 cm de diamètre), avec une petite ouverture latérale, alors que le nid du frelon européen possède une large ouverture à sa base. En été, le nid du frelon asiatique est souvent perché haut dans les arbres (voir ci-dessus à droite). On remarque principalement les nids vides en hiver, à la chute des feuilles.